Les placements

REER, REEE, CELI, REEI, RRI et les comptes ouverts non enregistrés sont les désignations de comptes dans lesquels vous devez choisir des types de placements et d’investissements.

Vos choix :

  • Les CPG (Certificat de placement garanti)
  • Les fonds distincts
  • Les fonds communs de placement aussi appelés fonds mutuels
  • Les fonds négociés en bourse

Il existe une variété plus importante que celle énoncée ici qui est disponible, selon l’actif à investir, par l’entremise de notre gestion privée.

 

Le processus d’investissement

Pour que le professionnel en placements propose le bon outil d’investissement, il doit avoir une connaissance approfondie de l’investisseur sur plusieurs aspects. Dans ce que nous proposons, il y a 3 niveaux de connaissance du client qui doivent avoir été franchis pour procéder à une transaction.

  1. La connaissance de la situation personnelle de base.
    • Nom, date de naissance, adresse, numéro de téléphone, courriel, situation familiale, situation matrimoniale, employeur, profession, passe-temps, valeurs sociales, valeurs économiques, Etc.
  2. La connaissance de la situation financière.
    • Le bilan financier complet, sources de revenus, les obligations financières, structure fiscale, Etc.
  3. La connaissance du type d’investisseur.
    • Les objectifs financiers, les connaissances et les intérêts dans les placements, la tolérance aux risques, les priorités financières, Etc.

Une fois ces trois étapes franchies, le conseiller en placement a une bonne vue d’ensemble pour proposer les investissements qui peuvent correspondre à la situation du client. Le professionnel propose donc un portefeuille à l’investisseur qui respectera l’ensemble des échanges effectués. Cette proposition pourra être ajustée à la suite de la présentation à l’investisseur. Une fois le choix du portefeuille fait, la mise en place du programme peut être effectuée.

 

 

Comprendre les frais de gestion selon les types de placement.

 

  1. Les CPG.
    • Les CPG n’ont pas de frais apparents. Ils sont intégrés dans le calcul actuariel. Ce calcul est fait par un actuaire. Ce dernier tient compte de plusieurs facteurs pour établir le taux d’intérêt qu’il donnera selon la période choisie, dont des frais d’administration et une commission de vente. La commission correspond généralement à % du montant investi qui est multiplié par le nombre d’années que le CPG est placé. Il n’y a pas de commission de suivi intégré dans les frais du CPG.
  2. Les fonds distincts.
    • Les fonds distincts sont distribués exclusivement par les assureurs et seul le conseiller en sécurité financière a le droit de distribuer ce type de placement. Il est obligatoire que l’assureur donne une garantie sur le capital qui correspond à un minimum de 75% de la somme investie sans égard à la période de temps que le client détient sont placement. Cette garantie doit être intégrée au produit proposé et est doit être offerte autant si le client fait le rachat de son placement ou en cas de décès. Cette garantie est une assurance intégrée aux frais de gestions du fonds distinct.
    • Le ratio des frais de gestion comprend trois frais intégrés.
      1. Les frais au gestionnaire : 0,5 à 1,5% selon le type de fonds

Il y a régulièrement des escomptes de frais pour des comptes au-dessus de 250 000$

  1. Les frais de garantie : entre 0,3% à 1% (parfois plus)
  • La commission de vente et de suivi : entre 0,7 à 1% annuel.

Cette commission est partagée entre les intervenants dans la transaction et payable mensuellement selon le solde des placements détenus.

  • Le distributeur (entre 15 et 25% de ce %)
  • Le cabinet et le conseiller (entre 75 et 85%)

 

  1. Les fonds communs de placement
    • Les fonds communs de placement sont distribués par une entité nommée courtier en fonds mutuels. Notre courtier actuel est Investia services financiers. Il a le rôle de supervision en plus de distribuer tous les fonds communs de toutes les compagnies gestionnaires de fonds. Celui qui vous propose l’acquisition d’un fonds est nommé représentant en épargne collective. Il représente le courtier.
    • Le ratio des frais de gestion comprend 2 frais intégrés.
      1. Les frais au gestionnaire : 0,5 à 1,5% selon le type de fonds
      2. La commission de vente et de suivi : entre 0,7 à 1%.

Cette commission est partagée entre les intervenants dans la transaction et payable mensuellement selon le solde des placements détenus.

  • Le distributeur qui est le courtier (entre 15 et 25% de ce %)
  • Le cabinet et le représentant (entre 75 et 85%)

 

Les frais au gestionnaire peuvent diminuer selon certains critères et selon les compagnies de fonds. Nous nommons ce palier, le mandat privé ou semi-privé et ressemble à ceci :

  • Si un investisseur détient plus de 100 000$ dans un seul fond, il y a réduction des frais de gestion de 0,05% ou plus selon la compagnie et le fonds. Cette réduction peut aller jusqu’à 0,2%.
  • Si une famille détient plus de 250 000$ dans la même compagnie de fonds, cette réduction est octroyée à tous les membres de la même famille. Certaines conditions peuvent être imposées. Généralement, une seule adresse doit être utilisée.
  • À partir de 500 000$ dans la même famille, vous pouvez demeure dans les mandats privés et avoir un nouvel escompte dans les frais de gestion qui correspond à 0,1% en général. Il est aussi possible, dans certaines situations, de transformer votre compte de placement dans un compte à honoraires. Ces honoraires remplacent la commission intégrée et sont payables au courtier qui le partage ensuite au représentant. Selon le solde des placements détenus, les honoraires sont calculés comme suit sur une base annuelle et payable mensuellement sur le solde du compte.
    • Jusqu’à 1 000 000$ : 0,85%
    • Entre 1 000 001 et 1 500 000 : 0,75%
    • Entre 1 500 001 et 2 000 000 : 0,65%
    • Plus de 2 000 000 : 0,55%

À titre d’exemple, un investisseur qui détient un portefeuille équilibré en fonds mutuels de plus de 2 000 000$, le total des frais de gestion correspond à environ 1,5%.

 

La gestion privée est accessible aux clients qui détiennent dans la même famille plus de 1 000 000$.

 

Service continu

Il est imposé par les autorités de faire la mise à jour de la connaissance du client tous les deux ans. Cette mise à jour permet de comprendre les changements possibles dans la situation du client, de partager comment les marchés ont évolué et ajuster, s’il y a lieu, le portefeuille de placements selon l’évolution des priorités du client.

Aussi, selon les besoins du client, nous pouvons ajouter des rencontres de discussion jusqu’à 2 fois par année pour mettre à jour sa situation pour les comptes de 500 000$ ou plus. Des appels sporadiques sont possibles aussi régulièrement pour garder le contact et notre service à la clientèle est présent à toutes les occasions que le client a besoin de discuter avec son conseiller. Les rencontres « officielles » de mise à jour sont généralement suffisantes pour les discussions approfondies des objectifs et de l’évolution des placements. Selon les besoins spécifiques de l’investisseur, un calendrier particulier peut être mis en place.

L’accompagnement constant est la pierre angulaire de notre service à la clientèle.