Le courage de se dépasser - Santé Globale

Aller au contenu

Menu principal :

Le courage de se dépasser

LES CONFÉRENCES

1. Tout commence avec un rêve…

2. Rien ne vous arrive et que vous n’êtes pas capable de surmonter.

3. Personne ne peut vous enlever ce que vous avez déjà accompli.

4. Si vous décidez de faire toujours ce qui est facile, votre vie vous semblera difficile. Mais, si vous êtes prêt à faire ce qui est difficile et voir même l'impossible selon certaines personnes, alors, votre vie vous sera dévoilée et elle vous semblera plus facile.


Ici, je vous offre mon témoignage sur un rêve presque impossible que j'avais depuis bien des années. Celui de me qualifier pour le prestigieux marathon de Boston.

J'ai débuté la course à pied en 2006. Je suis un gars tout simplement ordinaire. Loin d'être un athlète, mais sportif tout de même. On me qualifirait dans la bonne moyenne.

Le temps de qualification pour ma catégorie était de 3h25 lorsque j'ai ancré mon rêve et en cours de route, l'organisation du marathon de Boston a changé les règles...c'est devenu 3h15 minutes pour 42,195 km de course à pied.

Premier résultat au marathon des deux rives en août 2008 : 4h17. (Temps de qualification officiel du moment : 3h25)

Deuxième résultat au marathon de Rimouski en octobre 2009 : 3h47. (Temps de qualification officiel du moment : 3h25)

Troisième résultat au marathon de Philladelphie en novembre 2012 : 3h11.

Lorsque les gens regardent les résultats, c'est simple, la réaction est : tu as fait du bon travail! Bravo!

Mais....

Le chemin parcouru jusqu'au 18 novembre 2012 fût tellement difficile et aussi rempli d'enseignement. Environ 1% de tous les coureurs peuvent espérer se qualifier pour ce prestigieux marathon. Scientifiquement, je n'avais pas la capacité d'espérer faire un temps semblable. Et bien entendu, comme toutes les personnes qui atteignent un succès, les embûches sont toujours présentes. De mon côté, blessures, divorce, fracture du pied la même année que mon marathon de qualification...

À plusieurs reprises, je croyais abandonné. Je pensais même un moment donné, suite à une blessure chronique, abandonner la course à pied!

Mais voilà, lorsqu'on réussi à surmonter les obtacles, on trouve une force qui est vraiment unique et on additionne les petites victoires et contre toute attente, le 18 novembre 2013, je me présene au marathon de Philladelphie. 3h11 minutes plus tard je traverssais la ligne d'arrivée avec un cocktail d'émotions qui est resté dans mon âme pendant des semaines!

La vie...

Dans toutes les vies de tout un chacun, il arrive exactement les mêmes défis...dans ce témoignage inspirant, vous aurez des outils pour vous aider à surmonter bien des obstacles qui se hissent devant vous et devant vos obectifs importants...


 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu